Quelle essence choisir? SP95 ou SP98?

Sujet de discussion très régulier à l'atelier, pour ne pas dire quotidien... aujourd'hui on vous dit tout sur la différence entre le SP95 et le SP98 et surtout quel carburant utiliser dans votre véhicule.

On va vous épargner les précisions scientifiques sur les molécules ramifiées et linéaires, les additifs tels que le tétraéthyle de plomb ou le méthylcyclopentadiényle tricarbonyle de manganèse ou encore le cycle de Beau de Rochas. On a déjà mal à la tête pour vous :-)

Par contre pour commencer on va se faire un petit rappel sur ce qu'est un carburant. Pour faire court, c'est un mélange de plusieurs hydrocarbures, à différents dosages. Selon la quantité et les caractéristiques de ces hydrocarbures, l'explosion dans le moteur sera plus ou moins retardée.

 

 

SP98 = 98% d'octane et 2% d'heptane

 

SP95 = 95% d'octane et 5% d'heptane

On vous épargne l'explication sur le fait que l'essence n'est pas composée à 100% de ces deux hydrocarbures, mais qu'au final le ratio sur la composition totale est de 98/2 et 95/5.

Élément primordial à prendre en compte : L'octane retarde l'inflammation. Le SP98, comportant plus d'octane explosera donc moins facilement que le SP95. Et c'est là tout l'intérêt.

ATTENTION : On insiste sur le fait qu'il ne faut pas croire que tous les véhicules seront forcément plus puissants avec du SP98. Ce n'est pas aussi simple. Sur certains véhicule rouler au 98 ne servira à rien. Le SP98 est surtout conseillé sur les moteurs avec un taux de compression élevé.

Plus un moteur est compressé, plus le mélange air-essence explose facilement. A tel point que l'explosion se fait même sans étincelle si le carburant n'est pas assez résistant à l'auto-allumage. Ce phénomène est aussi appelé « cliquetis ». Dans notre cas il se produira avec du SP95... le SP98 permettra une combustion retardée et maîtrisée, plus de puissance et une consommation moindre.

On finira sur le fait que l'auto-inflammation n'a pas que le carburant utilisé pour cause. Cela peut aussi venir d'une avance à l'allumage trop importante, d'une température du mélange à l'admission trop haute, de bougies trop chaudes, d'un système de refroidissement défaillant...

Lors d'une combustion anormale, on voit apparaître une résonance de l'explosion sur les parois de la chambre de combustion et du piston ainsi que des pics de pression. Le moteur ne donne donc pas sa pleine puissance. Pire, cela peut avoir des conséquences négatives pour la fiabilité de la mécanique (embiellage, vilebrequin).

Concernant la reprogrammation, on rend donc obligatoire l'utilisation du SP98 (ou plus) pour les véhicules passant chez nous.

Exemple flagrant il y a quelques mois sur une BMW M5 F10. Test après reprogrammation sur notre banc de puissance DYNOJET en SP95 (véhicule arrivé chez nous tel quel) et SP98 (quelques jours plus tard). Plus de 50ch d'écart avec la même cartographie ! Hallucinant :-)